ChroNycs
News From The West #19


Bonjour à toutes et tous, où que vous soyez de par le monde…

Une fois encore, vous l’aurez compris, le temps a ses impératifs que la raison ou le cœur ne peut pas toujours respecter. Et les délais s’ajoutent aux délais, les mauvaises excuses aux grasses matinées, et on en arrive là, c’est à dire ici… Pas fameux, je le reconnais. Et croyez bien que j’en suis le premier désolé. Mais faute avouée à moitié pardonnée, donc j’espère que vous daignerez tout de même vous accrocher à la moitie de chaque paragraphe… Et que vos demi-commentaires m’arriveront comme d’habitude !

… les hommes savent pourquoi !

« The Man Show » (sur une chaîne dont je n’ai pas encore parle: Comedy Central): avec tout “ce dont les hommes rêvent”, des filles qui dansent (de manière sexy bien évidement, et de préférence plusieurs filles dansant ensemble) un peu partout pendant l’émission, des à-fonds en série avec des cris et hurlements (c’est réservé aux connaisseurs !), les trente secondes de bonheur qu’ils appellent des « filles sur trampoline » (pas besoin de vous faire un dessin sans doute ; juste un peu plus que les 17 secondes de bonheur du temps de l’émission d’Arthur, pour ceux qui s’en souviennent, une fois de plus, des connaisseurs !), et bien d’autres choses, que je ne peux hélas bien entendu pas révéler ici, vu qu’une partie du lectorat est du « beau sexe » (si vous voyez ce que je veux dire, rire gras !). Bref, c’est une émission par des mecs, pour les mecs.
Histoire de pousser la réflexion un petit peu plus loin, je dois reconnaître que c’est un caractère assez fréquent dans les sorties, par exemple, les soirées ou autres… Quand les mecs se retrouvent juste entre eux, c’est en général un déferlement de blague crasses, rires gras et autres. Par contre, bien entendu, quand tout le monde est ensemble, tout est on ne peut plus politiquement correct. Ca rejoint également le côté parfois superficiel et artificiel des relations.
Ceci dit, l’émission m’a fait rire. Au moins la première fois. Apres cela, c’est plus un sentiment mitige, parce que ces « hommes » qui disent vouloir profiter des choses et se moquer des autres, en fait, s’enfoncent vite, et comme ils n’ont aucune intention de se moquer et de rire d’eux-mêmes, ça en devient un peu pathétique…

Trois esquimaux, autour d’un brasero…

Je ne peux pas m’empêcher de consacrer une partie de cet épisode à une révélation… Je sais que je suis loin d’avoir vu le Monde entier, ne serait-ce même qu’un petit morceau, mais j’estime que j’ai déjà eu la chance immense de pouvoir voir des choses incroyables, belles, surprenantes, impressionnantes, entre les Alpes, les parcs de l’Ouest Américain, la beauté sauvage et la faune de l’Afrique de l’Est, le département paradisiaque de La Réunion, l’Ecosse, l’Espagne, l’Irlande, les îles grecques, etc. Bref, j’ai déjà eu de la chance. Mais la, j’ai fait plus que voir quelque chose, plus que visiter un lieu (d’autant que c’était pour le boulot !). J’ai fait l’expérience de l’Alaska. Et c’est quelque chose, laissez-moi vous le dire ! C’est tout simplement superbe. Beau, sauvage, brutal, impressionnant, pur, clair… Vraiment, c’est quelque chose. Des animaux impressionnants, entre les ours bruns, noirs ou polaires, les baleines de toutes sortes, les aigles pêcheurs a tous les coins de rue, les cerfs, bouquetins (ou l’équivalent en blanc et long poil), plein d’oiseaux, des saumons et autre halibuts (je ne connais pas la traduction !) qui sautent dans toutes les rivières et bras de mer…, des paysages à couper le souffle partout autour de vous, des glaciers gigantesques qui viennent s’endormir dans l’océan, des montagnes blanches sur les sommets, et extrêmement vertes sur le reste de leurs flancs, même très abrupts, des rivières, torrents, bras de mer, îles, presqu’îles,… C’est dur de faire une liste, parce qu’à vouloir être exhaustif, on se force à oublier des choses. En plus, à cette saison, on a nettement plus de temps pour visiter et se balader, et le grand et superbe glacier de Mendelhall, sous le soleil, à 23h30, ça doit être vécu, c’est trop complexe à raconter ou décrire… Et tout cela, alors que la plupart du temps, il pleuvait.
Serait-ce la prochaine destination pour le « petit groupe » (référence amicale au groupe montagnard de ma mouman, qui ne m’en voudra pas j’en suis sur) ? Evidement, vaut mieux choisir l’été, parce qu’en hiver, ça a tendance à sérieusement cailler tout de même ! Y’a rire et rire… Et vaut mieux ne pas trop trop traîner avant d’aller y faire un tour… Parce qu’à peine élu, ce brave doubleiou (ca faisait longtemps que je n’en avais plus parle !) a autorise de nouveaux forages pétroliers (à ses amis qui lui paient sa campagne évidement) dans les parcs nationaux qui peuplent ces territoires nordiques… Bien triste…

Quand je serai grand, je serai directeur. Ou politicien. Ou les deux.

Bien entendu, étant donné que nous avons abordé le sujet « doubleiou », le pas est vite franchi pour atteindre les affaires qui frappent d’autres amis de notre ami le président des shérifs du monde… En effet, les révélations se poursuivent dans les affaires Enron, WorldCom et autres… Mais outre les révélations des différents niveaux de pouvoir (en commençant par le haut) qui disent tous « qu’ils ne savaient rien, on vous le jure », ce qui est incroyable, ce sont les chiffres qui sont déversés jour après jour, sur les dépenses de tous ces hauts-placés, sur les frais divers, salaires, primes, etc. Et le fait que leurs boites soient en proie à une situation catastrophique ne freine bien souvent en rien lesdites dépenses… Par exemple, le big boss de WorldCom (enfin l’ancien) n’a pas fait arrêter la construction de sa nouvelle maison en Floride, qui lui coûtera la modique somme de 74 millions (pas de francs belges, de dollars !). Enron a beau être en faillite depuis quelques mois maintenant, la flotte de business jet est toujours active et utilisée par les managers. Je ne vous raconte pas combien ça coûte de voler un Citation ou un Gulfstream à travers les US, mais le compteur tourne plus vite que dans un taxi bruxellois, ça c’est sur ! Dans le genre, il y a aussi le coup pas mauvais que tente une brave dame, membre du conseil d’administration d’Enron, ainsi que d’autres boites (dont je pense Andersen parmi d’autres), qui touchaient de très belles sommes pour ces postes d’administrateur. Et son mari, à cette brave dame, est sénateur. Grand bien lui fasse. Il faut savoir que le Sénat est occupe à mettre au point de nouvelles lois pour garantir l’honnêteté de ces administrateurs et des responsables d’entreprises, avec des peines plus importantes en cas de « défaillance ». Et donc, cette brave dame fait du lobbying, avec son mari, contre ladite loi. Intéressant, intéressant…
Les liaisons entre le monde des affaires et le milieu politique sont tout simplement effarantes. Ca fait peur. En tous les cas, moi, ça me fait peur. Heureusement que nous n’allons pas dans cette direction dans notre bonne vieille Europe (ou en tous les cas pas aussi vite et pas aussi fort). Vivement mon prochain retour au pays pour lancer quelques discussions style « refaisons le monde autour d’une Westmaelle triple », parce que ça me manque quelque peu…

On peut dire ce qu’on veut…

En effet, nous sommes ici dans le pays de la liberté. On peut donc dire ce qu’on veut. Mais par tout le temps, pas sur tous les sujets, et pas avec n’importe qui. C’est pas que c’est un loi, mais on le comprend bien vite. Il est donc, pour le moment, dangereux de contredire la guerre contre le terrorisme. Ca, c’est sur. Faut pas trop dire du mal du pays en général, c’est pas trop trop bien vu. Dire qu’ils en font un peu beaucoup, qu’ils devraient plutôt remettre un peu d’ordre chez eux avant d’aller foutre le bordel ailleurs, par exemple, c’est pas top bien vu. S’occuper de leurs soldats revenus des différentes guerres. J’ai entendu récemment que plus d’un tiers des sans-abris aux USA sont en fait des anciens combattants qui n’ont plus rien, qui sont « oubliés ». Leur système social en général a très certainement plus besoin d’argent que les différents départements militaires ! Mais bon. Je ne vais tout de même pas me faire citoyen amerloque pour pouvoir voter, me faire élire, et changer ça… Ca vaudrait la peine, mais seul, c’est pas gagné ! Je vais plutôt viser quelque chose comme Secrétaire Général des Nations Unies ou un truc de ce genre. Soyons humbles !
Pour en revenir aux remarques sur leur pays, quand ça vient d’un européen, c’est encore pire, parce que la réponse fuse : « vous étiez bien contents que nous nous mêlions de vos affaires en ‘44 ». Je le reconnais. Je m’autorise cependant, comme je l’ai déjà fait avec des américains récemment, à préciser qu’ils ne sont pas venus pour nos beaux yeux (car dans ce cas ils seraient entrés en guerre avant Pearl Harbour), mais parce qu’ils étaient eux-mêmes en guerre. De plus, ils ne voulaient pas que la grande Russie se tranche une trop grosse part du gâteau en Europe. Quelque part, ils ont commence, à la fin de la guerre, la conquête du monde, par la grande porte : l’Europe. Mais c’est un sujet délicat, et je ne voudrais pas le prolonger trop longtemps, de peur que la CIA, le FBI ou toute autre agence gouvernementale n’intercepte mes écrits et me mette au secret à Guantanamo Bay… Faut dire que ma barbe, ma future licence de pilote et mon statut de belge ne plaident pas en ma faveur. Parce que la Belgique, comme tout le monde le sait, est LA nation plaque tournante de tout ce qui se fait de mal, à tel point que s’en est étonnant qu’elle n’aie pas été incluse dans l’axe du Mal… Ca va sans doute venir dans les semaines à venir, des que doubleiou y aura vu un peu plus clair. Et même l’envoi de gros Loulou en mission diplomatique n’y changera rien. Je suis foutu…

Bon, alleï, j’arrête, parce que je commence à vraiment trop mélanger mes pensées réelles et divagations dues sans doute à l’altitude.. Parce que je suis pour le moment dans un Boeing 737 entre Juneau (capitale de l’Alaska) et Seattle, de retour à mes pénates, histoire d’aller cueillir ma chère et tendre épouse, qui rentre d’un séjour régénerateur (?) en Belgique, qui contrairement à ce que je laissais penser plus tôt, est bien entendu peuplé de mariages, baptêmes, fêtes, amis, famille et bien d’autres réjouissances. Et rassurez-vous, nous ne nous laisserons pas atteindre par les folies qui peuplent la tête de certains américains. Parce que je vous rassure, ils ne sont pas tout comme ceux de la télé. Il y en a des normaux. Et des comme nous (ce n’est pas nécessairement la même chose !).

A la prochaine !

Sur ce, vu que l’on va arriver, je vais devoir ranger mon PC… C’est que je connais la législation aérienne moi ! Faut pas croire que je prends cet examen (je parle bien entendu, pour ceux qui ne suivent pas toutes les chronycs, de ma licence de pilote privé) à la légère, sinon je sais que je n’y arriverai pas. C’est que c’est pas de la rigolade. Heureusement que je suis soutenu par mon succès au premier examen (97%, je vous le rappelle), ainsi que par la satisfaction (un peu bête je le reconnais) d’avoir fait très nettement mieux que mon promoteur de mémoire, qui vient de réussir le sien avec un score très nettement inférieur (96%). Ca doit être l’habitude d’étudier, de ré-étudier, et de ré-ré-étudier !

Sur ce, je vous embrasse toutes et tous très fort, et à un de ces jours, que ce soit ici, ailleurs, là-bas ou pas, en l’air ou sur terre…

Nyc (pas de Gaëlle cette fois-ci, vu qu’elle est sur le vieux continent !)

p.s. : avec tout cela, j’en oublie de vous parler de ce qui occupe le plus clair de mon temps (quand mon épouse n’est pas là, et en plus de mon boulot), soit notre nouvelle maison, que dis-je, notre nouveau manoir, castel, château-fort, ou tout autre nom qui peut correspondre à une habitation de 688 pieds carrés (je vous laisse faire le calcul en mètres carrés, comme ça, y’a encore une chance que vous vous trompiez et que vous soyez impressionnés !). Donc, on parlera de ladite maison plus en détails dans les prochaines aventures : « Gaëlle & Nyc travaillent au jardin », « Gaëlle & Nyc aménagent la cuisine », « Gaëlle & Nyc découvrent les joies de la peinture », etc.

Télécharger l'épisode #19
Episode Suivant (#20)
Retour à la page principale



Création: Nyc - 05/07/2001
Dernière révision: 07/27/2002