ChroNycs
News From The West #17


Bonjour, bonjour…

Et oui, je sens que plus personne n'y croyait, mais nous revoilà. Enfin. Après je ne sais combien de semaines de répit (pour notre clavier en tous les cas), nous sommes à nouveau d'attaque! Bien entendu, il s'en est passé des choses pendant tout ce temps, et on va essayer de reprendre le rythme… Par où commencer? Pas simple de faire un choix…

Yes, we do!

Bien entendu, le choix est évident. Pour ceux qui ne le savent pas, et conformément aux statistiques des parieurs, Gaëlle et Nyc se sont dit "oui" le 23 février dernier. Que dire, si ce n'est que ça a été émouvant, et que c'était une journée bien belge (soleil, vent, pluie, grêle, neige et glace). Intéressant mélange. C'est parfois dur de se remettre à une vie "normale" après une journée comme celle-là. Mais bon. Faut ce qu'il faut. Et nous en profitons pour remercier une fois encore tous ceux qui étaient auprès de nous en ce grand jour.
Je vous laisse quelques minutes, je dois absolument aller checker mes mails…
Me revoilà… Après les noces, bien entendu, le voyage de noce. Tout aussi sublime, et également avec neige, glace et autres amusements naturels. Heureusement, plein soleil garanti. Nous nous sommes donc bien baladés entre les grands parcs du Sud-Ouest américain, et c'était assez extra: Zion Park, Bryce Canyon, Monument Valley, Navajo National Park, Grand Canyon, Las Vegas, Death Valley… Ca n'a fait que nous donner envie, of course, d'aller voir les 352 autres parcs au plus vite! C'est superbe. Normalement, d'ici peu, un de ces jours, il y aura même des photos accessibles en ligne, mais pas encore. Il faudra juste aller voir le lien depuis la page des chronycs (page principale, cela va de soi, voir le rappel en fin de lettre).
Bon, nous allons essayer de ne pas nous appesantir sur cet évènement, parce qu'on pourrait ne parler que de ça pendant longtemps (on parle de nous deux bien entendu!), alors que ce n'est sans doute pas ce que le lectorat attend de cet 17ème opuscule…

Doubleiou ne fait pas que des conneries…

Et oui! Ce brave Georges Bush peut aussi, de temps en temps, quand il réfléchit un peu (ou plutôt quand ses conseillers le font), faire des choses intéressantes. En l'occurrence, le 16 Janvier 2002, il a signé une nouvelle loi qui va autoriser Gaëlle a avoir un permis de travail! Si c'est pas cool, ça… Bon les arrêtés d'applications ne sont pas encore entrés… en application, donc on doit encore attendre, mais ça va venir. Un peu de patience et de courage (ce sont des formalités administratives tout de même, pas un camp de vacances!), et Gaëlle pourra donc être en possession de ce permis, et donc faire la demande pour un numéro de sécurité sociale, chercher du boulot, etc. On verra à ce moment-là ce qu'elle fera, voudra faire ou autre. Une chose à la fois.
En attendant, elle s'occupe d'enfants d'un couple de français rencontré un peu par hasard, et commence un bénévolat également dans une école Montessori. Des choses intéressantes. Et il faut souligner que cela se passe particulièrement bien, vu qu'après deux demi-journée, on lui a proposé le boulot, payée, et à temps plein! Bon, pour le moment, on a refusé, car ce serait du "noir" total (je ne suis pas top politiquement correct sur ce coup-là), et c'est un peu risqué par rapport au visa, donc on verra une fois qu'elle aura son permis de travail (cf. ci-dessus). Mais en refusant, histoire de dépanner les deux bonnes sœurs qui s'occupent de l'école, elle y va tous les jours, en tant que bénévole!
Et donc, pour le moment, comme le faisait remarquer Sylviane, une de nos visiteuses du mois de Mars, c'est un peu le monde à l'envers, vu que le soir, c'est Nyc qui est à la maison et qui attend patiemment le retour de Gaëlle. Le mieux, évidement, serait qu'elle gagne plein de sousous, comme ça Nyc ne devrait plus travailler, et pourrait se contenter de s'occuper de Cléo (le chat), écrire les chronycs (pour éviter les délais style accordéon), écrire des nouvelles (parce qu'il aime bien ça), jouer sur sa nouvelle basse (reçue de son épouse pour ses trente ans), ou s'occuper des nombreux invités et personnes de passage…
Ca me rappelle une remarque faite par un collègue, il y a quelques mois, sous la douche, le matin, après le vélo (quand j'arrive au boulot à vélo, je prends une bonne petite douche histoire de ne pas faire bénéficier tous mes voisins de mes odeurs de mâle). Donc, il me demandait si j'étais seul, etc. Je lui dit que non. Il me demande alors ce que fait Gaëlle. Je lui dit qu'elle apprend l'anglais (c'était il y a quelques mois, maintenant elle est plus que "fluent" comme on dit, soit quasi-bilingue parfaite! Elle aimera pas que je dise ça, mais c'est trop tard), mais qu'elle a un diplôme de neuro-psy, et qu'un jour, que ce soit ici ou ailleurs, elle aimerait bien travailler dans ce genre de secteur. Et donc, il s'est directement exclamé quelque chose du genre: "Veinard! Dans deux ans tu es à la retraite et tu joueras au golf toute la journée avec tes copains!". Faut dire que par ici, les psys gagnent TRES bien leur vie, en tous les cas suffisamment pour que mon salaire soit ridicule à côté. Autre chose que j'ai remarqué dans ce qu'il m'a dit, c'est que par ici, les hommes qui ne font rien, ils jouent au golf avec leurs copains. C'est un peu l'équivalent chez nous d'aller boire des verres avec ses copains. Ca fait plus sérieux par ici, mais je ne sais pas ce que je préfère.

Tant qu'on parle de dépenser des sous

Même si Gaëlle ne travaille pas encore en tant que psy, et ne gagne pas encore des millions (de dollars évidement!), on s'est dit qu'on dépenserait bien un peu de sous. Donc, on s'est mis à la recherche d'une maison. En fait, plus sérieusement, cette recherche a plus été dictée par un ras-le-bol de payer des loyers pour rien, sans jamais rien en retirer ou en garder. Deuxième chose qui nous a dirigé vers cette possibilité, c'est que par ici, c'est nettement plus simple, que ce soit au niveau administratif, et au niveau "rentabilité". A partir du moment où vous comptez garder la maison un an et demi (ou deux ans dans notre cas, voir plus loin), ça vaut la peine et vous ne perdez pas d'argent. Au contraire.
Faut dire que le marché de l'immobilier est un peu fou dans ce coin des US. Sans doute pas le plus fou, mais presque (il parait que San Fransisco est pire! La rédaction attend des témoignages). Dans le genre, pour vous donner une idée, le prix moyen d'une maison / appartement à San Diego (le grand San Diego, soit 3.5 millions d'habitants) est, pour le mois de mars 2002, de 304,000 USD (soit 342,000 euros ou 13,796,000 bef pour les nostalgiques!). Faut avouer que c'est pas mal. Et l'augmentation moyenne mensuelle est de l'ordre de 3,000 ou 4,000 dollars. Donc, faut pas trop traîner.
Et donc, on s'est mis à la recherche, ne serait-ce que pour avoir une idée des prix par rapport à ce que l'on cherche. Et on a vite vu toute une série de quartiers où il ne nous sera pas possible de vivre pour des raisons évidentes. Ensuite, on nous a fait comprendre qu'il ne fallait pas commencer par trouver une maison, mais d'abord trouver un prêt. Se faire "pré-approuver". Ensuite, chercher une maison. Parce que ça va tellement vite, que t'as pas le temps de chercher un prêt après avoir trouvé ta maison. Tu trouves ton prêt (genre une semaine)et puis tu trouves ta maison: tu reçois un fax / email un beau matin, tu la visites à midi, remet offre le soir, et emménage 15 jours ou trois semaines plus tard. Bref, ça traîne pas!
Et donc, on s'est mis à la recherche d'un prêt. Et bien évidement, pour nous, ce ne sera pas facile, vu qu'on a très peu de dettes ici aux US. Et ça, c'est pas cool. Donc, on doit aller sur des programmes de prêts spéciaux, qui sont limités au niveau de la valeur de la maison. Mais c'est pas trop grave, et on est confiants, on va trouver notre petit nid douillet…

… C'est que vous comptez rester 20 ans alors?

Meuh non! Nenni que non! Notre idée, c'est juste de ne plus payer pour rien, de ne plus payer pour enrichir des propriétaires. Nous allons plutôt payer pour enrichir des banques. Ca change un peu. Plus sérieusement, c'est un investissement, même à court terme, parce que le marché de l'immobilier ici est tel qu'il est, et même pour deux ans (c'est un exemple), ça vaut vraiment la peine d'acheter. Pour le futur, on verra ce qu'il nous réserve et où il nous mène. Et puis entre temps, et bien les visiteurs nous visiteront chez nous plutôt que dans un appartement qui ne nous appartient pas. C'est-y pas chouette? Nous, on trouve que oui. Mais on n'a pas encore le chateau-fort de nos rêves, donc ne vous lancez pas dans vos rêves à vous!

Et sinon, vous reprendrez bien quelque chose?

Pour le reste, et bien nos occupations sont variées et nombreuses. Gaëlle part le matin vers 8h00, et revient le soir vers 19h30. Si c'est pas des journées bien remplies, ça!?! Bon, évidement, comme toute personne qui se lance dans "la vie active", faut se mettre à l'horaire, donc elle est un peu naze en fin de journée, mais la deuxième semaine était déjà mieux que la première, donc pas de panique à bord.
Nyc, de son côté, quitte la couche conjugale vers 6h15 le matin, et est de retour au bercail vers 17h, 17h30… Au menu de l'attente de sa douce et tendre: lecture, étude (pour ses examens finaux de pilote, dans les semaines à venir!), exercices de basse (sur sa toute nouvelle basse, Fender Jazz pour les spécialistes, voir la photo sur le site, reçue de son épouse pour ses trente ans, il y a un mois et demi!), ponçage d'une table pour la rendre jolie (il s'agit de la table bleue de la salle de jeu du Boutny, pour ceux qui savent de quoi je parle!), écriture d'une courte nouvelle pour un concours de la Maison de la Francite (copie sur simple demande à la rédaction ou un de ces jours sur le site). Pas mal d'occupations donc. Le temps passe plutôt très vite!
En plus, les play-offs (tournoi final du championnat) de NBA (championnat de basket pro) ont repris, donc Nyc peut emmerder Gaëlle en les mettant en permanence, vu qu'il y a des matchs tous les jours. Le base-ball a aussi repris, mais ça, on s'en fout, parce que c'est barbant et il ne se passe rien. Manu et Stan, visiteurs d'il y a deux semaines, ont bien essayé de nous convaincre du contraire (ils sont des supporters acharnés des Atlanta Braves, vu qu'ils habitent Atlanta!), mais ils n'ont convaincu qu'eux-mêmes… On va les voir d'ailleurs chez eux, pour le "match retour", fin mai (week-end de Memorial Day). On va passer le week-end chez le Parrain de Nyc, François, et sa petite famille (dont le filleul de Nyc, Simon), juste avant qu'ils ne rentrent recharger leur cave à vin de grands crus bordelais! Faudra que je note dans mon agenda d'aller leur dire bonjour quand ils auront déballé leurs caisses à Peyssac.
Avant ce long week-end de Memorial Day, on va aller camper deux jours au Josuha Tree National Park, finir de trouver notre maison, terminer de mettre les photos sur le site des Chronycs, terminer la licence de pilote, finir les bouquins qu'on est en train de lire, et transformer le bruit qui sort de la basse en musique. Bref, bien occupés!

Mais attention, je n'ai pas mis ce paragraphe pour tenter de trouver des excuses au délai impardonnable de cet épisode des Chronycs… Enfin, quoique… En fait, oui, je cherchais des excuses. C'est qu'on est vraiment occupés. Et le temps passe à une vitesse phénoménale. Voir encore plus rapidement que ça en fait. Mais je pense que c'est l'apanage des situations où la vie est belle… Le temps passe toujours vite quand tout va bien.

En tous les cas, il fait beau par ici, sauf quand les belges viennent nous dire bonjour (et c'est pas de la blague!). Vous êtes tous les bienvenus, quand vous voulez (passez un coup de fil tout de même avant, c'est plus sur!). On pense souvent à tout le monde, et c'est vraiment TRES gai de recevoir de vos nouvelles, donc n'hésitez pas à nous en envoyer. Même si parfois les délais sont grands, on vous répond TOUJOURS.

Alleï, sur ce, je vous laisse à des occupations plus intéressantes et captivantes. Je vais en vitesse aller checker mes mails, sans passer sur ma balance, et me préparer à ce beau week-end qui s'annonce! Gros bisous à tout le monde et à bientôt peut-être, ici ou ailleurs!

Gaëlle et Nyc

p.s.: Pour rappel, l'adresse du site (chronycs, photos, musique, autres…) est toujours la même:
http://www.aberdeen.be/chronyc/
p.p.s.: il est possible que toutes les photos ne soient pas encore disponibles… Revenez voir un peu plus tard, la rédaction fait son possible!

Télécharger l'épisode #17
Episode Suivant (#18)
Retour à la page principale



Création: Nyc - 05/07/2001
Dernière révision: 04/27/2002