ChroNycs
News From The West #13


Bonjour, bonjour…
Deuxième épisode de cette nouvelle version, soit "nous à San Diego" plutôt que "moi à San Diego". Autre chose quoi! Et c'est très agréable, je ne peux pas vous le cacher. Moins d'activités le soir et le week-end, vu qu'on apprécie beaucoup le temps passé à deux, calmement. Pas de folies, pas trop de sorties… Mais tout se passe bien! Gaëlle est donc à ses cours d'anglais 20 heures par semaine, tous les matins de 9h à 13h, et doit passer pas mal de temps l'après-midi pour faire ses devoirs, et préparer ses cours du lendemain. C'est du sérieux, on ne rigole pas! Puis, en général, je rentre assez tôt du boulot, parce que j'y arrive tôt également, donc il n'y a pas de raison de faire des heures sup'! De toute façon, c'est plutôt pas trop trop bien vu par ici, aussi surprenant que cela puisse paraître. Pourtant, pour le moment, j'ai pas mal de boulot… En effet, j'étais revenu depuis un ou deux jours, qu'un de mes collègues annonçait son départ. Il quitte en effet Solar pour aller rejoindre sa fiancée, qui vit dans le nord de la côte Ouest. Et ici, le préavis, c'est une ou deux semaines au maximum! Dans son cas, ça a été encore plus vite! Donc, je reprends une bonne moitié de ses projets, et j'ai eu l'occasion de discuter 45 bonnes minutes avec lui. C'est tout. Pas facile! A propos de ce collègue, il s'agit d'un indien, assez jeune (mon âge ou un peu moins), et qui va donc se marier. Avec une indienne également. Qu'il a déjà vu une fois ou deux. Ce sont les parents qui ont arrange le mariage depuis l'Inde! Assez impressionnant comme choc de cultures!
Notre petite Cléo grandit à une vitesse impressionnante. Quelques photos de notre mignonne petite chatte sont disponibles d'ailleurs sur le site, avec d'autres photos variées, toutes pleines de soleil! L'adresse du site est rappelée en bas de la page suivante.
En tous les cas, c'est fou ce que le temps passe vite… La valse des invités et autres belges de passages est bien entamée… Nous avons d'abord eu Manu et Léon, qui ont passé trois ou quatre jours à leur aise, en fin de trip californien. Puis Pauline et Stéphane, qui eux ont démarré leur trip ici. Ils sont maintenant en plein dedans, entre Los Angeles, Las Vegas, Yosemite, Death Valley et San Fransisco! Et tout cela est bien agréable! De plus, la semaine passée, j'avais une formation à Mineapolis. Vous ne savez pas où c'est? Moi non plus, je n'étais pas bien sur. Maintenant, je sais. C'est dans le Minnesota. La formation, deux jours, était particulièrement intéressante (je vous passe les détails, parce que cela n'intéresserait sans doute que moi, cela parlait de "hot wire anemometry"). Par contre, l'endroit… Bof. Y'a des jours, je suis bien content que nous soyons en Californie! C'est tout de même autre chose. Pour vous donner une idée, le deuxième jour, nous (j'étais avec un collègue très sympa, Mark, ex-marine de 34 ans, qui a une fille de 12 et a été stationne pendant 3 ans dans une base en Sicile avant de venir travailler en Californie, y'a des fois ou j'ai l'impression de ne rien avoir fait de ma vie jusque la!), le deuxième jour donc, on avait du temps "à perdre" avant de reprendre notre avion. C'etait vendredi, fin de journée. On se dit qu'il y a sûrement quelque chose à voir à Minneapolis, ville de plus d'un million et demi d'habitants tout de même. On demande donc aux gens de la boite qui nous donnait la formation. Ils réfléchissent, se grattent la tête, puis d'exclament en chœur: "Bien sur, vous n'avez qu'à aller voir le Mall!". Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est qu'un "Mall", ça n'a pas du faire trop trop d'effet. Mais si je vous dis qu'il s'agit d'un centre commercial…? En effet, ils nous ont dit que ce qu'il fallait voir, c'était le centre commercial. On a donc été au centre commercial. Faut dire tout de même que c'est le plus grand des US, donc sans doute le plus grand du monde. Et c'est grand. Parc d'attractions au milieu, avec montagnes russes, bateaux qui se balance, rivière sauvage, etc. Bref.
Quand je suis arrivé l'aéroport de San Diego, le vendredi soir, Gaëlle m'attendait. Enfin, nous attendait, Mark et moi. Elle avait été avant cela voir un match des Los Angeles Lakers, à la grande salle de San Diego, à 500 mètres de chez nous. Elle avait été voir ça avec Pauline et Stéphane, ainsi que Nordine et Laurent (je vous expliquerai plus tard de qui il s'agit!). C'etait pas mal je pense, même si c'était un match exhibition, et que les places (les moins chères) étaient un peu lointaines. La prochaine fois, on dépensera un peu plus pour les voir de plus près! Et la prochaine fois, ce sera sans doute à Los Angeles, au légendaire Staples Center (pour les connaisseurs). Mais nous en reparlerons. Donc, Nordine et Laurent. Il s'agit en fait de deux employés de Solar Europe, qui viennent de déménager ici, au soleil! Ils ne travaillent pas dans le même département que moi, même pas dans la même usine d'ailleurs, mais c'est gai de pouvoir partager ce genre d'expériences. Et donc, on se voit souvent. Gaëlle et moi avons d'ailleurs invite les belges de Solar et de San Diego a un souper, il y a quelques semaines. En plus de Nordine et Laurent, il y avait Muriel et son mari (qui travaillent tous les deux chez Solar, lui étant américain, ancien expat' à Gosselies, et elle étant belge), ainsi que Daniel et sa femme (lui, c'est mon ancien boss à Gosselies, détaché ici quelques mois!). Et donc, nous avions préparé un bon petit repas, entrée - plat - dessert. A propos de repas et de cuisine, je me dois de signaler aux lecteurs et lectrices intéressés, que Gaëlle est une vraie fée du logis! Moi, ça ne me surprend pas, mais il parait que ça va en surprendre plus d'un(e) de l'autre côté de l'Océan!
Tant que je parle de Gaelle, je me suis promis de vous raconter une petite anecdote. Elle ne m'en voudra pas, elle m'aime! Donc, le premier jour de ses cours d'anglais, elle a eu droit à un petit test, histoire de voir dans quel niveau de cours elle allait aller. Il faut dire qu'elle était particulièrement stressée, et sans doute a juste titre, parce que ce n'est pas toujours facile de se faire juger. Sa grande crainte était, bien évidement d'échouer lamentablement au test, parce que cette école-là refusait des étudiants totalement débutants en anglais (donc, pas de niveau 1). Elle présente son test. Après celui-ci, la directrice de l'école s'approche d'elle, un peu gênée… C'est qu'elle a un problème avec Gaëlle. Celle-ci se dit bien entendu que ça y est, c'est le niveau 1, pour ne pas dire 0 ou -1! Mais pas du tout! Au contraire! Elle a particulièrement bien réussi son test, et la directrice ne comprend pas pourquoi elle a mis "beginner" sur sa feuille d'inscription alors qu'elle va aller dans le niveau 6! C'est a peine si ces cours sont nécessaires… Bon, bien entendu, j'exagère un peu, parce que ces cours sont vraiment très bien, et lui permettent d'acquérir la confiance en elle nécessaire pour sortir et parler sans trop se poser de question.
Le petit chat (qui est déjà vachement plus grand!) vient de sauter sur le bureau, a cote de moi, et regarde totalement interloquée les caractères s'afficher à l'écran… Elle essaie de les attraper! Ca vaut ses bagarres face au miroir, ou quand elle essaie d'attraper ce qui se trouve derrière ledit miroir. Mais je ne me moque pas d'elle. A son propos, cependant, quand on a été la chercher dans le refuge pour animaux conseille par une autre belge de San Diego (Aurélia, la mannequin), on a été impressionnés par le sérieux de la chose! Un questionnaire serré, petite interview, est-ce qu'on va la battre? Pourquoi veut-on un petit chat? Est-ce qu'on compte lui enlever les griffes (très à la mode, pour éviter qu'ils n'abîment les meubles!)? Etc. Ensuite, hors de question qu'ils nous la donnent sans un règlement de notre habitation, disant que les chats étaient autorises! Pas mal ca. Au moins, ça évite qu'un chat soit directement remis à la rue pour incompatibilité avec le propriétaire. C'est déjà ca.
Finalement, je voudrais aborder un sujet que je n'ai pas encore réellement aborde en profondeur dans le cadre de ces chronycs depuis notre retour de Belgique… C'est en parlant avec ma maman au téléphone, en lisant les journaux belges en ligne, en voyant les hésitations de nos visiteurs, que nous nous sommes dits que l'on devait en parler… Nous sommes en guerre. En tous les cas, eux le sont. Nous devons bien dire que par ici, rien de spécial. La vie suit son cours. On ne parle pas trop trop de tout cela. Oh, oui, bien un peu de temps en temps, de l'anthrax, des avions, mais pas de psychose, pas de panique, et finalement, a part les militaires que l'on voit un peu dans les aéroports (un ou deux jeunes marines par-ci par-là), rien de bien terrible. Faut dire qu'on est bien loin de la côte Est, ou se focalise la plus grande partie du stress. Même si deux des pirates ont appris à piloter sur le même champ d'aviation que moi, rien de spécial donc. Il nous semble vraiment que la situation est nettement plus tendue en Europe en fait! Quand on écoute les hésitations de ceux qui veulent venir nous voir, leur peur de prendre l'avion, de venir ici, on est parfois un peu interloque. Personnellement, je pense en plus que prendre l'avion actuellement est sans doute plus sûr que ce ne l'était il y a deux mois. Rien n'est sûr à 100%, c'est bien clair. Pour ce qui est de l'anthrax, il ne faut pas en avoir peur, je pense. Surtout pas sur la côte Ouest. Etre conscient de ce qui se passe, sans doute, et faire attention, dans une moindre mesure, mais pas de panique à avoir je pense. Et les personnes cibles ne sont pas vraiment des quidams qui passent dans la rue! Et donc, on tenait à bien dire à tout le monde que par ici, tout va bien à ce niveau-là. Encore un petit peu trop de drapeaux amerloques un peu partout, que ce soit sur les immeubles, les voitures, les publicités, à la télévision, dans les journaux, sur les tee-shirts (j'ai reçu d'un collègue un très beau "United We Stand"), etc. Mais d'un autre cote, lors du décès d'un seul homme (un Roi, c'est vrai), les drapeaux belges ont également fleuri, avec les même slogans: La Belgique restera unie. Ici, ils ont eu plus de 6000 morts, on peut bien leur laisser ça! Ma position, c'est que je ne partage sans doute pas le même niveau d'émotion, même si c'est terrible, mais je comprends leurs réactions. Je parle des drapeaux, pas des attaques et autres missiles. Mais je me suis promis de ne pas parler politique ou de donner mon avis sur ce qui se passe chez les Talibans. En tous les cas pas cette fois-ci. Peut-être pour le prochaine épisode
Donc, pour conclure, on voudrait vous dire que tout va pour le mieux, et qu'il fait beau par ici! Donc, n'hésitez pas a venir faire coucou… Sinon, un mail, un bonjour, un n'importe quoi fait aussi plaisir!
A bientôt,
Gaëlle et Nyc
Télécharger l'épisode #13
Episode Suivant (#14)
Retour à la page principale

Création: Nyc - 05/07/2001
Dernière révision: 10/25/2001