ChroNycs
News From The West #12


Bonjour tout le monde !

Me revoilà, avec du soleil plein les yeux, la peau bronzée, et le moral au zénith. Pourtant rien de particulier, mais tout va bien. Juste ça ! La météo est toujours monotone par ici, mais d’une monotonie qui n’est pas trop trop dérangeante en fait ! Donc, c’est très bien ainsi. Et la vie suit son cours… Récemment, pas mal de visites encore. Avant que je ne rentre en notre beau plat pays, j’ai été chercher Hugues à l’aéroport. Il était là pour le week-end, entre une formation à Chicago et un retour chez lui. Plus que bien sympathique. Mais je le lui ai déjà dit, combien ça m’avait fait plaisir, donc je ne le répéterai plus. Egalement le même week-end, Christine et David… Tout aussi bien. Et même à 4, l’appartement est toujours aussi parfait ! De plus, nous nous sommes ressourcés, nous nous sommes tournés à nouveau vers nos roots… L’Océan a dirigé notre week-end, et nos rides d’anthologie resteront dans nos mémoires encore pour de nombreuses semaines. Nous avons dévalé les vagues dantesques de Pacific Beach deux jours durant ! Un vrai bonheur.

Pour les non-initiés, pour ceux qui ne comprennent pas (encore) le langage de l’Océan, le mode de vie réel lié au surf, nous avons donc été surfer deux fois sur le week-end. Bien agréable. Et on s’améliore. Dimanche, j’ai personnellement battu mon record ainsi que celui que Hugues avait établi la veille, soit près de 6 à 7 secondes debout sur la planche ! Toute la plage n’avait d’yeux que pour moi (ou presque, laissez-moi rêver !). Outre ces séances épiques de surf, de machines à laver et de pagayement (pas sûr de l’orthographe ou même du mot sur ce coup-là !), nous avons pu refaire le monde deux ou trois fois, bien manger, regarder « PointBreak » deux fois, discuter, etc… Bien agréable vraiment.
Dans le rayon sport, au niveau des activités que je continue à pratiquer assidûment, il y en a une nouvelle. Encore. Mais différente. En effet, avec un groupe de fanas, nous avons créé un club de supporters pour le Plus Grand Club du Monde et de l’Univers (en abrégé PGCMU), soit le RSC Anderlecht. Cette nouvelle branche est sise à LLN. Nous avons dans la foulée également créé un site (déjà appelé le (deuxième) Plus Grand Site du Monde et de l’Univers, juste après celui des chroNycs, cela va sans dire). Nous nous sommes également réparti nos responsabilités, en fonction de nos capacités. Je suis personnellement (et très fièrement) responsable pour le scouting à l’Ouest du continent américain. Bref, vous entendrez sans doute encore parler de nous. Pour le moment, nous sommes déjà en pleine concentration pour notre prochain rendez-vous officiel, qui aura lieu aux Halles (à Louvain-La-Neuve, cela va de soi) pour le premier match de Champion’s League. En plus, j’y serai, vu que cela correspond à la semaine de mon retour !

… Intermède de trois semaines…

Et oui… Me revoilà… Que de choses se sont passées pendant cet intermède… Par où commencer… Sans doute ne peut-on pas faire autrement que de parler de New York… Nous étions tous les deux en Belgique quand cela s’est passé. Et finalement, même si tout cela est bien loin de San Diego, j’étais bien content d’être là-bas, entouré par les miens. Et donc, nos vacances belges se sont prolongées, contre notre gré ! Vol annulé, puis reporté, priorité aux américains qui rentrent chez eux… Et puis faut reconnaître que notre situation était loin d’être catastrophique, chez nos parents. Loin des images des gens qui dormaient sur le sol des aéroports ! Donc, on est rentrés plus tard. Plus long aussi, le retour. A cause des nouvelles consignes de sécurité, nous avons dû dormir à Londres, parce que nous n’avions plus le temps de transférer entre les deux vols. Et pas mal de file au security check. Mais un vol sans problèmes… Par contre, il faudra encore pas mal d’eau sous les ponts avant que je ne puisse refaire ce que j’avais fait lors du trajet aller : visite du cockpit d’un boeing 777 pendant deux heures, et vol complet dans le cockpit d’un Airbus A319 (décollage, vol, atterrissage). Ca, je pense que c’est fini pour le moment, et pour un bon bout de temps ! Les vols « à vue » dans le cadre d’un entraînement pour la licence de pilote privé ont également été annulés pendant quelques semaines. Ils viennent d’être à nouveau autorisés, mais uniquement avec l’instructeur à bord, pas de vols solos pour le moment. Donc, je reprends mes vols mardi. Ca me fait penser que je n’avais pas encore dit que j’étais à nouveau solo, la semaine juste avant que je ne rentre en Belgique. Toujours aussi agréable de se retrouver seul en l’air, le ciel bleu sans nuages, le paysage… J’aime ça !

Pour le reste, donc, un retour en Belgique quelque peu mouvementé. Beaucoup de courses dans tous les sens, visites dans pas mal de familles, les amis, deux ou trois fêtes intéressantes, des repas familiaux à la pelle. Et puis, un grand barbecue sous la drache le samedi 15, histoire de revoir plein de monde en une seule fois. On était sensés repartir deux jours plus tard, mais donc, tout cela s’est vu prolongé. Et ce n’était pas un si gros problème en fin de compte, car ça nous a permis de nous reposer, d’arrêter de courir un petit peu. Et somme toute, comme je le disais plus haut, la situation était loin d’être catastrophique pour nous.

Depuis que nous sommes ici, on s’installe donc « pour de bon » à deux. On met plein de photos et cadres aux murs, histoire d’éviter les coups de spleen et autres moments de désespoir, on se balade… Gaëlle s’est inscrite à ses cours d’anglais, qui commencent lundi prochain, au rythme soutenu de 20 heures par semaine. Les premiers visiteurs arrivent également fin de semaine prochaine. Fin de la trêve de ce côté-là également. Et ça va s’enchaîner pas mal jusqu’à notre prochain retour en décembre.

Le jour où nous sommes arrivés, nous avions déjà des messages sur notre répondeur, d’amis américains et belges émigrés par ici, pour demander comment nous allions. Nous avons d’ailleurs été directement inviter à un souper a La Jolla, quartier doré de San Diego, chez une ancienne mannequin, belge, mariée à un californien, et rencontrée via la sœur d’une amie du père de Gaëlle (je vous passe les détails). Donc, souper sympathique, avec un autre couple belgo-américain (la femme, belge, vit ici depuis 38 ans tout de même !) et un couple d’irlandais. Suite à cela, Gaëlle a été prise sous la coupe d’Aurelia (mannequin belge) et de ses amies irlandaises, qui lui font visiter San Diego, ses plages, ses magasins, ses bons petits coins, etc… Elle va nager avec elles, même si l’Océan est vraiment très très froid à son goût. Mais il faut le faire. Et donc, déjà bien occupée. On a pensé un moment partir en week-end quelque part, parce que les prix des billets sont tout à fait dingues pour le moment, mais on a finalement rien trouvé d’intéressant. Il y avait pourtant certains vols à 1 $ ! Et oui, et ce n’est pas de la blague ! On a pensé aller à Atlanta voir famille et amis, ou à Toronto également, voir la petite famille Pasture, mais bon, les prix ne sont pas aussi bas quand il s’agit de traverser le continent, hélas ! Donc, on reste ici. Et comme il fait beau, c’est pas trop grave ! On va aller faire du vélo dans le parc, des courses. Puis, je vais aussi étudier un peu, étant donné que je vole mardi soir, vol de nuit, et que je dois donc me mettre à jours dans ces matières. Et Gaëlle n’a pas encore fini de lire toutes les BD’s !

A propos de BD’s… J’ai oublie de vous signaler deux ou trois choses concernant mon retour en Belgique… En effet, notre beau petit pays s’est vraiment mis sur son 31 pour me recevoir… On a donc eu droit à de la pluie chaque jour. En effet, sans ça, ce ne serait pas vraiment la Belgique. Mais donc, de ce côté-là, ça allait. Et pourquoi à propos de BD’s me direz-vous ? Et bien à la fin du séjour, j’avais bouclé mes deux valises, et les avais délicatement glissé dans la belle Polo de Gaëlle. Le coffre ne pouvant pas les contenir toutes les deux, j’en avais mis une sur le siège arrière. J’avais ensuite été déposer Gaëlle chez une amie, et m’étais arrêté Avenue de la Couronne, à Bruxelles, pour boire un thé à mon aise, en attendant Hugues qui devait passer. Je me suis arrêté quoi… 30 minutes dans un café, et quand je suis revenu à la voiture, et bien une vitre avait été cassée, et une valise avait disparu. Chouette les retours en Belgique ! Outre le linge sale, cette valise contenait également une série de couverts achetés au Bigg’s (excusez, Carrefour) et une série de BD’s neuves, que je venais de m’acheter. Faut dire que j’ai quelque peu dévalisé le nouveau magasin de BD’s de Wavre, appelé BD World, histoire de remplumer ma collection. Et donc, voilà… Sans doute un signe qu’il était temps que l’on revienne par ici.

Ici, moins de problèmes de vandalisme et petite criminalité. C’est plutôt calme pour une grande ville. Nettement plus calme que Bruxelles. Et faut dire qu’avec les consignes de sécurité actuelles, c’est plutôt encore plus sur ! Le nombre de flics, déjà assez élevé en général, est encore plus important. Pas oppressants, mais ils sont là. On les voit. Sans doute assez dissuasif. C’est un peu comme les drapeaux US. On les voit aussi. Et là, encore plus que jamais : sur les voitures, les maisons, les bureaux, les vêtements, les bijoux… Partout. Tous les magasins en vendent (sauf ceux qui affichent sur le porte qu’ils sont en rupture de stock), et même Solar (ma boite) a fait un tee-shirt spécial, avec à l’avant un sigle Solar Turbines, et à l’arrière un drapeau US avec le slogan fétiche: « United We Stand ». Je ne l’ai pas encore achete, et Gaelle n’est d’ailleurs pas tres pour. On verra. Ca peut paraitre bizarre, ou etrange, une telle reaction… On se dit qu’ils sont vraiment fous ces amerloques (c’est vrai qu’ils le sont, mais pas necessairement pour cette raison !). Mais quand on y reflechit, il me semble que la Belgique n’a pas reagit bien differement lors, par exemple, du deces du Roi Baudoin : tout le monde achetait un drapeau, le montrait partout, il y avait pas mal d’autocollants pronant l’unité de notre beau pays… Finalement, une emotion est inexplicable quand on ne la ressent pas. Ils en ressentent une de maniere tres forte pour le moment, on ne peut pas le leur reprocher je sens. Une emotion est toujours vraie…

Et c’est sur cette « constatation que je vais vous laisser, et ce debut de week-end… Gaelle et moi vous saluons toutes et tous bien bas, et bien amicalement ! A bientot peut-etre…

Gaelle et Nyc (ou Nicolas)

p.s. : comme d’hab, de nouvelles choses sur le site, photos (dont des photos de notre adorable petite chatte, Cléo, de Cléopatre !). Bon surf sur: http://www.aberdeen.be/chronyc/

Télécharger l'épisode #12
Episode Suivant (#13)
Retour à la page principale


Création: Nyc - 05/07/2001
Dernière révision: 09/29/2001