ChroNycs
News From The West #10


Bonjour tout le monde, où que vous soyez !
J’espère que tout se passe pour le mieux pour vous, que la vie vous réserve le meilleur, que le présent est clair et le futur encore plus brillant ! Je me sens en forme ce soir. J’ai été voler. Mon quatrième vol déjà au-dessus de l’état ensoleillé. Un vrai et pur plaisir. Et ça avance. La prochaine fois, mes premiers exercices « aux instruments » (c’est-à-dire vue masquée), parce que c’est obligatoire par ici (et pas en Belgique). Puis, je serai lâché « en solo », afin de continuer mes exercices. Encore quelques manœuvres, etc., puis deux ou trois longs voyages (dont un de nuit), quelques heures aux instruments, et tout devrait être bouclé ! Je suis confiant, ça peut se terminer avant que ne se termine l’été. J’entends déjà des voix gronder, disant que je ne m’avance pas fort, vu que par ici l’été ne s’arrête jamais (sauf quelques jours en février), mais je ne faisais pas de jeu de mot, je voulais bien signifier avant le mois de septembre. Mais rien n’est encore fait. Et il ne faut pas vendre la peau du Cessna tant qu’il est encore au sol... Mais je suis confiant, et cela permettra donc aux visiteurs de l’automne de pouvoir profiter de la vue du ciel ! Ca vaut la peine... Bientôt, les premières photos, c’est promis. Lors de mon prochain vol, il est possible que j’aie déjà un(e) invité(e) à bord. Mais ce sera donc pour plus tard...
En attendant, et bien je continue à profiter du soleil. Ma peau a quelque peu rosi sur certaines parties, pour cause de surexposition... On ne change pas une peau de blond en un teint mat et brun en quelques semaines... Même si ces quelques semaines sont déjà en fait plus de six mois ! Et oui... Le temps file plus vite que son ombre par ici. Je ne sais pas si c’est comme ça chez vous, mais ici, c’est terrible... Je pourrais déjà décompter les semaines qui me séparent d’un bref retour en Belgique... Bon, pas encore tout à fait tout de même, parce que d’ici là, encore des trucs à faire et à vivre. Mais bon. Le temps passe vite. Et mon expérience me dit que plus on est âgé, plus ça vite... Certains peuvent confirmer ? Je ne vise personne, on va encore dire que je traite certains de mes parents de vieux ! Non, je rigole. Ceci dit, j’en profite pour embrasser tout spécialement mes chers parents, ainsi que leur auditrice favorite ! Elle se reconnaîtra, c’est la plus jeune de nos lectrices de toute façon !
Je sors des news de ce soir, et la gentille et jolie madame qui présente la météo vient de s’excuser, pour deux choses. La première, c’est que ses prévisions d’hier n’étaient pas terribles. Moi, je m’en fous, je ne les avais pas écoutées ! Elle avait dit que la couche marine (nuages-brumes) resterait persistante au moins jusqu’à midi, alors qu’elle n’a pas dépassé les 9 heures du mat ! Quelle rigolade ! Ensuite, elle s’excusait parce que comme elle l’avait prédit, il a fait un peu froid aujourd’hui. Pensez donc, 27 degrés ! Brrrrrr.... ! Il y en a qui ne connaissent pas leur chance ! Ils devraient faire un plus grand détour par notre petite Belgique pour voir. Un peu comme ce groupe de fêtards du bord de plage, avec qui je fais des fêtes, que ce soit chez eux ou ailleurs, et qui part en Europe début août. Et ils m’ont demandé des renseignements pour meubler au mieux leurs 4 jours en Belgique. Ce que j’ai fait pour le point de vue visites diverses et culture, et je suis également occupé à les mettre en contact avec des connaisseurs en dégustations de bières diverses et fêtes en tout genre. Je ne vais pas citer leurs noms, pour ne pas ruiner leur réputation. Je vais juste remercier Marchy, parce que de toute façon, sa réputation est tout de même foutue. Je rigole bien sur. Enfin non, pas tant que ça, mais s’il semble se calmer. Faudra que je le voie de moi-même, comme St Thomas ! Bref, merci, et si ça intéresse d’autres  personnes, qu’ils le disent ! Il n’est peut-être pas trop tard pour faire découvrir Brussels by night !
Récemment, via le boulot, j’ai également pu faire des recherches plus poussées sur un autre dada de nos amis américains, je nomme bien entendu le « sexual harrassement ». Il s’agit d’une manne à dollars pour pas mal d’avocats (les fans d’Ally Mc Beal savent de quoi je parle), qui fait que parfois, la vie dans l’environnement de travail peut devenir un enfer ! Bon, je reconnais que ça peut être un enfer pour une personne harcelée, mais quand c’est poussé à l’extrême, ça devient un enfer pour tout le monde ! En effet, le nombre de règles est de plus en plus important, et il s’agit de faire attention. Ce qui chez nous pourrait paraître pour bénin, sans intérêt ou gentil, peut ici vous valoir un procès ou un C-4… C’est comme ca. C’est d’ailleurs pour cela que ma chère entreprise paie à tous ses employés des formations, afin de mieux connaître les tenants et les aboutissants de ce sujet brûlant. Et donc, j’ai eu droit moi-aussi, bien entendu, à cette petite formation. Parmi les choses que j’ai retenues, et bien je citerai certainement la « 6 seconds rule », qui stipule que l’on ne peut pas regarder fixement une femme (ou un homme, quelque soit son sexe d’ailleurs) plus de six secondes. Au-delà, ça devient donc du harcèlement. Bien entendu, une question qui me semblait évidente m’est apparues par après, mais je n’ai pas osé la poser, de peur d’éclater de rire : combien faut-il attendre, après les six secondes, pour en avoir à nouveau six ? Et donc, je n’ai pas la réponse. Autre chose importante que j’ai appris : il ne faut pas de « dommage », en ce qui concerne le harcèlement, pour porter plainte. Des présomptions, ou des impressions sont suffisantes. Même si il n’y a pas de témoins… Pas facile ça ! C’est ce que j’appelle mettre la pression ! Faut faire gaffe…
Dans le même ordre d’idée, je trouve, il y a aussi eu une étudiante ingénieur de première année, qui fait un stage d’été ici, qui est venu me poser des questions parce qu’elle fait un travail sur l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes. Attention, je ne veux absolument pas remettre en cause cela ! Loin de moi cette idée, que du contraire. Mais je trouve cela exemplatif de la mentalité un peu extrême qui traîne par ici, de faire faire de tels travaux à des étudiants en première année. De plus, ils devraient aussi veiller a l’égalité des salaires pour des personnes de même sexe aussi, ce n’est pas toujours le cas !
Sur le rang des bonnes nouvelles de ce mois, je voudrais aussi annoncer la naissance, entre autre, d’un bébé ours polaire au zoo, ainsi que LA grande nouvelle, c’est a dire que la maman panda serait à nouveau enceinte ! Si c’est pas incroyable… Alors que sa petite dernière, qui approche ses 22 mois va peut-être retourner en Chine sous peu… Si c’est pas joli ! Parce qu’il faut savoir que tous les pandas du monde, même ceux dans des zoos étrangers, appartiennent au gouvernement chinois et à sa fondation pour pandas. Ils ne sont que prêtés à ces différents zoos. Mais parfois à très long terme, comme c’est le cas pour les deux adultes du zoo de San Diego, surtout que ce sont les seuls apparemment à se reproduire sans problèmes et a un tel rythme ! De vrais petits lapins. D’ailleurs, pour bien leur montrer comment San Diego les aime, on leur a construit une nouvelle maison. Mais une belle ! Pas de la blague ! En effet, elle pourra abriter 6 pandas adultes, chacun dans sa zone (les pandas vivent seuls toute leur vie à partir de leurs 18 mois, sauf quelques heures pour faire « la chose »). Et cette belle petite maison a juste coûte 4 millions de dollars. A peine plus cher que la nouvelle maison d’Harrison Ford, qui n’est que pour lui, sa femme et ses enfants. Comme quoi, les pandas ne sont pas si dépensiers !
Pendant trois semaines, Gaëlle était ici, histoire de peaufiner son mémoire, qu’elle remet dans une dizaine de jours maintenant. Elle ne veut pas que je dise que c’est fini, et que c’est un très bon mémoire, donc je ne le dirai pas. Par contre, en repassant rapidement en revue les chronycs précédentes, je me suis fait à la réflexion que je vous parle de pas mal de choses, mais que parfois, je peux oublier les essentielles ! En effet, j’ai oublie de vous mentionner, il y a déjà plusieurs semaines de cela, une jolie balade en limousine. Je devais aller chercher Gaëlle à l’aéroport de Tijuana (au Mexique donc), et pour ce faire, j’ai loue, a l’américaine, une belle et longue limo (une quatre fenêtres, pour les connaisseurs !). Mais je dois dire que j’avais bien entendu une petite idée derrière la tête (ne croyez pas par là que je n’ai pas assez de place dans le crane pour y mettre l’une ou l’autre idée !). En effet, je voulais profiter de l’occasion pour lui demander de m’épouser. Et elle a accepte. Je ne sais pas si c’est pas une folle erreur de sa part, mais bon, je ne vais pas m’en plaindre ! Nous nous marierons donc l’an prochain, aux Etats-Unis probablement pour ce qui est administratif, et en Belgique pour ce qui est festif !
Mais quand je dis que nous allons nous marier aux Amériques, c’est tout de même sous le régime belge que nous voulons le faire. En lisant les articles du code civil relatifs au mariage, j’ai remarque que l’on pouvais se marier devant l’officier d’état civil, ou également devant un consul général ! Comme il y a justement un consulat général à Los Angeles, c’est donc là que nous convolerons officiellement. Quoique cette notion d’officielle est relative et dépend du point de vue de chacun. Je citerai pour exemple le mariage de mes parents, qui a eu lieu le 30 avril pour mon père adore, et le 1er mai pour ma mère chérie. Pourtant, c’est ensemble qu’ils sont maries ! Juste des points de vue différents je vous dis ! ;-)
De plus, j’ai pu rencontrer le consul général a plusieurs reprises depuis lors (visite de Serge Kubla, réceptions pour la Fête Nationale, voir plus bas !), et il a trouve l’idée très bonne, parce qu’il n’a jamais fait ça ! Et il est donc motive. Apparemment, son vice-consul est un peu moins chaud, je ne sais pas pourquoi. Mais on va faire en sorte que ça aille. Ca fera un sujet de plus pour une prochaine chronyc (comme si je devais chercher à en avoir !)…
Ce mois-ci, également au calendrier, la Fête Nationale. Pour l’occasion, nous sommes montes, Gaëlle et moi, à Los Angeles. Le consulat organisait une réception à la résidence du consul. Mais avant cela, nous avons été manger (en retard à cause des embouteillages légendaires de LA ainsi qu’à cause d’un réveil un peu tardif de notre part, reconnaissons-le !) chez nos amis de Passadena,. Kitty et Nico (fra de l’ASBO), qui hébergeaient (et le font encore) Sofie, la sœur de Kitty. Donc, un bon petit repas, puis on se dit que finalement, ils viendraient bien avec nous. Ils n’étaient pas invites, parce qu’ils ne sont pas encore inscrits au consulat. Ils sont donc totalement hors-la-loi. C’est pour cela d’ailleurs que je ne donne pas leurs noms de famille, pour qu’ils ne puissent pas être retrouves facilement ! Mais donc, c’est a cinq que nous avons débarque à la demeure du consul. Première observation : il y a de la Leffe Blonde. Un bon départ. Mais faut pas traîner, parce qu’on est une heure en retard, et que les cadavres s’amoncellent ! Une fois que l’on a eu notre premier verre en main, deuxième observation : je me ferais bien consul, moi. Je veux bien de la maison, même si il faut recevoir plein de gens de temps et temps, et si mes enfants doivent jouer la brabançonne à la clarinette et l’hymne américain au saxo devant tout le monde. En plus, il a reçu des vleks de la part de pas mal de monde (gouverneur de Californie, conseil d’Orange County, ville de Los Angeles), c’est Roald qui serait jaloux ! Mais ces vleks sont un peu trop encombrants pour être épinglés sur une toge de toute façon, vu qu’il s’agit de beaux cadres avec des beaux papiers dedans, un peu comme dans un bureau d’avocat, ou un cabinet de médecin. Bon, j’arrête la avec la parenthèse « inside-joke ». Pour ceux qui n’ont pas tout compris, c’est pas grave, c’est pas important ! La Leffe Blonde (ca c’est important par contre !) est, comme hélas prévu, tombe très vite en rupture de stock. Nous sommes donc passes a la blanche, puis a un truc allemand pas trop mauvais. Il faut aussi dire que Gaelle, au départ, était plutôt pessimiste par rapport au déroulement de cette réception, parce qu’on ne connaîtrait personne, etc… Mais la meilleure, c’est que c’est elle qui m’a présenté à des gens qu’elle connaissait ! Nous n’étions pas là depuis 5 minutes qu’elle me présentait en effet Dirk et Hilda. Elle avait rencontre Dirk par hasard sur un vol Bruxelles – Londres, alors qu’ils habitent ici depuis trois ans. Comme quoi, le monde peut être petit tout de même ! Ils sont vraiment sympas. On les a revus la semaine d’après (cf. plus bas), et on les reverra encore sans doute, eux et leur petit Lucas, qui a quelques semaines. Un peu plus tard, Gaelle me presentait un autre couple, lui néérlandophone, elle américaine parlant français, italien et allemand, et chanteuse d’Opéra (lui travaille dans les effets spéciaux de cinéma, et a travaille sur Stuart Little, pour ceux qui sont fans !). Et puis, nous sommes repartis vers de nouvelles aventures. En sortant, nous avons tout de même serre la pince de notre futur marieur, et avons saisi vigoureusement un petit paquet de pralines (tout le monde en recevait un). Petit, mais sympathique (sauf que le mien a fondu au soleil dans la voiture). Devant la résidence, devant le beau drapeau belge, nous avons voulu demander à un convive (mais plus très vif hélas !) de nous prendre tous les 5 en photo… Il a essaye, mais n’a réussi a avoir que la cime des arbres (même pas le drapeau !). Donc, c’était loupé. Et ce brave homme est ensuite monte dans sa Rolls pour rejoindre son restaurant (il possède un restaurant belge, avec bières belges et tout et tout). Les trois de Passadena sont rentres à Passandena (où ils ont fait connaissance avec des punks, dans un bar belge, mais c’est une autre histoire, et ce n’est pas la mienne !), pendant que nous, Gaëlle et moi, allions vers l’Est, pour rejoindre la résidence de ma cousine Martine qui nous hébergeait ce soir-la.
Il faut dire que cela faisait deux mois que je devais apporter des petits cadeaux / commande spéciale à ma chère cousine ! En effet, mon frère Greg avait amené, début Mai, du Pisang, du chocolat belge et du deo, le tout pour ma cousine, qui se plaignait de ne pas trouver cela par ici ! Et donc, elle peut maintenant faire goûter le fameux alcool de bananes de notre jeunesse à sa copine July ! Et elles peuvent recommencer toutes les deux a mettre du Cote d’Or à l’intérieur de leurs croissants le matin… Faut se laisser vivre ! Donc, nous sommes arrivés le samedi soir… Nous avons eu droit, O privilège, à un verre de Pisang. Pas plus, faut garder ça pour les grandes occasions ! Après une bonne nuit reposante, un peu de glande le matin, un plongeon dans la piscine, lecture, brunch,… Sympa ! On va cueillir des citrons dans le citronnier du jardin qui déborde littéralement de fruits ! Grâce à la recette de citronnade de July, ça va nous permettre de boire des rafraîchissements bios pendant quelques semaines ! On peut d’ailleurs trouver une photo de ce citronnier sur le beau site des chronycs. J’en profite pour vous en rappeler l’adresse, au cas ou vous auriez oublié : http://www.aberdeen.be/chronyc/ (bien entendu, pour ceux qui lisent ceci en ligne, pas besoin de rappel !). Et donc, en début d’après-midi, nous quittons ce havre de paix… Comme Gaëlle n’est jamais venue à LA, il faut passer par les points « obligatoire », et ce malgré les interdictions préalables de Flo ! Et donc, on a été voir les étoiles sur Hollywood Boulevard, le Chinese Theatre (où les artistes mettent leurs empreintes de pieds et mains, dont celles par exemple de Donald Duck, R2D2 et C3P0, comme indique sur une autre photo du site !). Puis Sunset Boulevard, Beverly Hills, Santa Monica, et une ballade à Venice Beach, bourrée de monde ! Et ensuite, c’est calmement que nous sommes redescendus vers San Diego, sans trop de bouchons, et avec un beau petit arrêt « coucher de soleil » au bord de la mer… Un tout bon week-end qui se termine donc !
Le reste du séjour de Gaëlle a été un peu plus calme. On a donc acheté un vélo, et on essaie de rouler un peu tous les jours. C’est très agréable grâce au temps, c’est clair, mais aussi parce que San Diego est une ville bien faite pour les vélos encore. Pas partout, mais en général. Et puis ça nous permet d’aller à Sea World facilement, en quelques minutes, et de ne rien payer, vu qu’on a notre Pass annuel. C’est encore sympa d’y aller pour une heure ou deux… Pour le reste, c’est beaucoup la fin du mémoire (mise en page, corrections diverses, conclusions, remerciement, etc…).
Nous avons également eu, en fin de semaine, la visite de Marie et Jeanne. En fait, Marie est une amie du papa de Gaelle, belge, qui habite Sacramento depuis 9 ans, et Jeanne est une belge en vacances chez Marie. Et elles sont donc descendues deux jours dans la plus belle ville de Californie. Etant donné qu’elles allaient se mettre à la recherche d’un hôtel, on leur a proposé de rester chez nous, et c’était très sympa ! Gaëlle s’est un peu baladée avec elles, a été prendre des coups de soleils sur la plages, on a baptisé notre tout nouveau barbecue (un Weber, pour les connaisseurs !),… Et nous sommes invités à aller voir Sacramento et sa région à l’occasion (Lac Tahoe, etc…). Nous ne manquerons bien sur pas de le faire ! Mais un peu plus tard, peut-être quand j’aurai terminé ma licence de pilote, et qu’on pourra y aller en ligne droite !
Ce qui me permet d’aborder mon petit sujet suivant… Parce que beaucoup d’entre vous le savent déjà, mais j’avais commencé en Belgique ma licence de pilote privé. Pour toute une série de raisons, dont la principale était financière, je n’avais pas pu terminer. Mais la, j’ai repris de plus belle ! Je vole une fois par semaine, entre une heure et une heure et demie. C’est nettement moins cher, ce qui est fort agréable, et la météo n’est jamais un problème ! Et la vue, bonjour ! J’ai hâte de pouvoir emmener d’autres personnes dans le ciel californien ! Gaëlle est déjà venue voler avec moi, quand mon instructeur était dans l’avion également. Elle n’a que très moyennement apprécié. Il faut dire que c’était un vol avec quelques « touch and go », donc ca tourne, ça monte et ça descend, et c’est tout ! En plus, quand on est à l’arrière, on ne voit rien… Elle a bien failli être malade ! Elle voulait nous le faire savoir, par le biais de son casque (que j’avais loue pour l’occasion), mais malheureusement, les prises à l’arrière de l’avion étaient défectueuses, et on ne parvenait pas à se parler ! Ce qui fait que je ne me suis rendu compte de rien… Pauvre petite Gaëlle ! En tous les cas, je retiens qu’à l’avenir, je ne dois prendre personne quand je vais faire des « touch and go ». C’est plus sur !
Outre les vols, je dois bien sur étudier pour l’examen théorique, que je dois passer avant de pouvoir présenter l’examen « pratique ». Ca devrait aller, mais je dois bosser. C’est tout. Et entre les différents chapitres de mes cours, je lis pour le plaisir. Gaëlle m’a d’ailleurs ramène pas mal de lecture en français, histoire de ne pas tout perdre ! Et donc, ma petite maman a sélectionné toute une série de bouquins, en provenance de la bibliothèque familiale, que je vais dévorer dans les semaines a venir (les bouquins, pas la bibliothèque !). Mais je lis également en anglais… Je me fais la série de James Peterson, pas mal foutue, et le dernier John Grisham, « A Time To Kill », fidèle à sa tradition, et très prenant ! Mais bien sur, je ne peux que vous conseiller la petite nouvelle que Léon et moi avons écrit, un chef d’œuvre, pour ceux qui ne l’auraient pas encore lue. Elle est sur le site. D’ailleurs, à propos du site (je suis vraiment le champion du monde des transitions !), j’espère que vous excuserez les coupures de temps en temps… Apparemment, tout cela fait partie du passe, en fin j’espère ! Il faut juste parfois être patient. Si vous avez d’ailleurs des commentaires sur ce site ou sur ces chronycs, des choses que vous voudriez voir ou entendre ou lire, n’hésitez pas à me le dire ! Je dois aussi signaler que les morceaux des deux concerts organisés à l’occasion de ma petite fête de départ le 2 décembre, pour le moment accessibles sur le site, ne le seront bientôt plus, et ce pour des raisons de place. Vous pourrez toujours me les demander par après si ça vous intéresse, ou alors il faut se dépêcher d’y aller tout de suite !
Et ceci nous mène, après ces communications de service, à la fin de ce numéro 10. J’espère qu’il vous a plu ! Il y a encore plein de choses à raconter sur les semaines qui viennent de se passer (barbecue des belges de San Diego, visites des belges de Passadena, autres visites, Beach Volley, séquence cinéma, discussion diverses,…), mais là, je suis a cours de place, et cela me permettra de lancer rapidement le volume suivant !
Je vous souhaite le meilleur des mois d’août, et à très bientôt, ici ou ailleurs !

Nyc ou Nicolas, au choix.

p.s. : je voudrais en profiter juste pour quelques petits remerciements personnels, à deux ou trois personnes, qui se reconnaîtront, et avec qui les échanges de mails quotidiens sont un vrai plaisir ! C’est comme si j’étais en Belgique, avec la pluie en moins !

Télécharger l'épisode #10
Episode Suivant (#11)
Retour à la page principale


Création: Nyc - 05/07/2001
Dernière révision: 08/04/2001